L'harponomie

La mélodie du bonheur de notre partition originelle

Suite à ma première grossesse et à la naissance de ma fille, je me suis interrogée sur les effets de la harpe sur mon enfant.

 

La harpe relaxe, détend... Des témoignages en ce sens m'ont été faits après chaque concert !

 

Mais ne pouvait-on pas aller plus loin et tirer bénéfice de cette faculté ?

 

La harpe ne pourrait-elle pas nous accompagner dans notre premier voyage, le plus important sans doute de toute notre vie: notre voyage utérin ?

 

S'il est un moment où le calme, la paix et la détente sont primordiaux et ont un rôle évident dans la construction de tout notre être (et de notre bien-être), c'est bien durant ces 9 mois de vie foetale !

 

C'est sur cette idée d'une recherche pour un accompagnement musical de la grossesse et de la naissance favorisant la détente, l'harmonie et la prise de conscience de la réceptivité foetale au monde, que j'ai imaginé "l'harponomie".

 

Mes premières recherches me confirmèrent l'influence directe de la musique sur notre corps et notre esprit.

En effet, il a été démontré que les sons graves avaient un effet de relaxation alors que les sons aigus nous apportaient dynamisme et exaltation.

De même, les rythmes lents et paisibles, se rapprochant de celui du coeur qui rythme toute notre vie foetale, agissent dans un sens de relaxation et de détente, alors que les rythmes rapides eux nous dynamisent.

 

Une musique relaxante peut donc, de par son effet physiologique, diminuer la douleur et l'anxiété en abaissant le taux de cortisol (une hormone associée au stress) et en libérant des endorphines qui ont des propriétés à la fois calmantes, analgésiques et euphorisantes.

 

Je réalisai alors que la harpe chromatique Pleyel avait la particularité d'être le seul instrument à proposer un aussi large panel de sons en résonance libre et naturelle.

 

Véritable "accordeur d'âme", la harpe avait ainsi cette capacité naturelle de faire vibrer notre corps en sympathie et de nous emporter ainsi vers un état de détente et de relaxation.

 

Si elle se définit essentiellement dans des fréquences de basses et de médiums qui procurent détente et bien-être, ses harmoniques quant à elles offrent les bienfaits régénérateurs des sons aigüs.

La harpe procure ainsi un véritable massage sonore à tout notre corps et notre esprit qui nous libère de notre stress et nous équilibre.

 

Par la suite, je découvris que de nombreuses études avaient permis de constater que le foetus était plus sensible aux sons graves, ceux-ci se répercutant particulièrement bien dans le bassin de la mère.

 

Dès lors, imaginer l'association des bienfaits de la harpe avec la période prénatale coulait de source !

 

Si le fait d'écouter de la harpe pendant la grossesse apporte détente et relaxation, il sensibilise également le foetus à l'art sonore, lui donnant ainsi le goût de la musique.

 

Rappelons-nous que lorsque nous somes enceintes, nous partageons toutes nos émotions avec notre bébé par voie hormonale.

Or, nos états de joie, de bonheur et de bien-être secrètent des endorphines, appelées aussi "les hormones du bonheur".

Celles-cis communiquent à notre enfant détente et joie de vivre.

 

Etre heureuse, s'offrir des moments de détente, s'isoler du stress quotidien, c'est aussi donner à son enfant le goût du bonheur.

 

Les différentes oeuvres que j'ai composées pour mes CD "L'Astragale de Vénus" et "Evanescence" invitent directement mère et enfant à se retrouver en totale communion dans un état de pure détente.

 

Répéter régulièrement ces rendez-vous d'harponomie tout au long de sa grossesse permet de se construire petit à petit un véritable refuge, un univers propre à la détente et à la communication.

 

Au jour de l'accouchement, le son de la harpe aidera la mère à retrouver cet état de symbiose avec son bébé pour mieux accompagner la douleur ensemble et traverser cette tempête d'émotions avec sérénité et complicité.

 

C'est alors que la harpe, instrument du bien-être, devient l'instrument du bien naître !

 

La période prénatale est la clé de toute notre existence, et je suis intimement convaincue que des foetus qui auraient baigné dans un univers calme et détendu, rempli de musique, ne pourraient que devenir des individus plus ouverts et plus respectueux du bien-être de chacun !

 

Bien sûr, la harpe ne peut convenir à toutes les femmes, mais elle est un des rares instruments à transporter depuis sa création cette aura magique, féerique qui en fait un instrument très particulier.

Son emprise sur notre corps et notre esprit est inexplicable !

 

Ses bienfaits furent d'ailleurs très vite reconnus par les Anciens qui l'utilisaient pour calmer les douleurs et lui attribuaient cette connotation de magie.

Je pense que ses "pouvoirs" sont toujours réels aujourd'hui, et il serait dommage de s'en priver, surtout s'ils ne peuvent que nous être bénéfiques !

 

Vanessa GERKENS